Balades écossaises : les macareux de la pointe de Faraid Head

De fin-juin à début juillet, nous sommes partis deux semaines en Écosse, principalement dans les Highlands. Nous n’avons pas fait de grande rando durant ce voyage, mais quelques très belles balades, notamment celle-ci, sur la pointe de Faraid Head, où nous avons pu voir nos premiers macareux 🙂 ! 

 


Pour les amateurs de mèmes qui fréquentent notamment 9gag, le macareux moine est synonyme d’expression d’une opinion contraire à la position majoritaire. Vous en avez probablement déjà vu, non ?

Quoiqu’il en soit, c’est un très beau petit oiseau marin plutôt rare, dont le nom latin Fratercula arctica, signifie  » petit frère de l’Arctique« . Et il est particulièrement rigolo, avec son bec coloré et son attitude pataude.

Que des éléments qui nous donnaient envie d’en observer ! Alors quand nous avons lu sur une carte de l’Information center de Durness qu’il y avait quelques couples de macareux nichant à Faraid Head, nous avons tenté notre chance…

Comment s’y rendre ?

Commençons par localiser l’endroit, parce que ce n’est pas vraiment connu… Durness est une commune tout au nord-ouest de l’Écosse, quasiment à la même latitude que la pointe basse du Groenland.

 

 

Au nord de Durness se trouve une communauté d’artistes et artisans, Balnakeil, puis une péninsule, que Google Maps ne connait pas sous le nom de Faraid Head. Voici là où cela se trouve exactement.

 

FARAID HEAD

 

Pour cette balade, il faut garer la voiture à l’extrémité Ouest de la plage de la baie de Balnakeil, à peu près la où se trouve le point rouge sur la carte, juste à côté d’un très beau cimetière. Ça n’a pas l’air évident à repérer comme ça, mais en fait si, car il n’y a pas 36 routes 

De la plage aux falaises

La balade démarre en direction de l’Ouest, en longeant la très belle plage de sable blanc de Balnakeil. Puis marchez en direction des dunes, en empruntant le chemin tout tracé à la fin de la plage.

Les premiers mètres sont assez fréquentés, ce qui n’est pas forcément le plus adéquat pour des observations ornithologiques. Mais après quelques minutes de marche, il n’y a plus grand monde… Tant mieux !

Après 45 minutes environ, on arrive au bout du chemin principal. À droite se trouve un terrain militaire, qui occupe une bonne partie de la pointe de Faraid Head, et est complètement clôturé. Mais plusieurs petits sentiers permettent de longer les falaises, où nichent les oiseaux. En descendant prudemment, les nids sont visibles à plusieurs endroits.

Que peut-on y observer ? Des mouettes, tout d’abord, mais pas aux mêmes endroits que les macareux. Ensuite, des macareux moines, donc, puis des pingouins torda et des huîtriers-pie (d’après comparaison avec des guides ornithologiques).

Le lendemain, nous sommes allés sur l’Ile d’Handa, pensant y voir davantage d’oiseaux. Finalement, même si Handa valait le déplacement, c’est à Balnakeil que les pioupious que nous avons vu étaient les plus rigolos !

 

Une pensée sur “Balades écossaises : les macareux de la pointe de Faraid Head

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.